Éléments à considérer lors du contrôle de la qualité de la traduction

Avez-vous des doutes sur la qualité de vos traductions?

Vous avez effectué vos recherches et choisi un traducteur expérimenté dans votre secteur. Mais comment vous assurer que vos traductions mettent en avant votre entreprise ?

 

Le traducteur a-t-il utilisé les ressources que vous avez fournies ?

Si vous avez fourni au traducteur des ressources pour l’aider avec une terminologie telle que des glossaires, des guides de style ou des mémoires de traduction, le traducteur les a-t-il utilisées ? Vérifiez que le traducteur a suivi les instructions données dans ces ressources, telles que la mise en forme des dates, l’orthographe anglaise britannique ou américaine, etc…

 
Le contrôle de la qualité de la traduction

 

La traduction est-elle adaptée à l’objectif recherché ?

La traduction que vous avez reçue fit-elle produite les résultats attendus ? Par exemple, s’il s’agit d’un texte commercial, vend-il les avantages de votre produit ou service ?

 

La traduction donne-t-elle le sens du texte original ?

De nombreux acheteurs de traductions font une traduction inverse dans Google Translate pour vérifier la qualité en vérifiant si la traduction dans la langue d’origine correspond au texte d’origine. Mais la plupart du temps, les meilleures traductions ne sont pas littérales. Une traduction de qualité doit exprimer le sens du texte original et ne pas utiliser les mêmes mots. Les différences culturelles impliquent souvent que les traductions utilisent des expressions et expressions idiomatiques différentes de celles du texte original pour obtenir la même réaction de la part du nouveau lecteur.

 

Demandez à votre traducteur d’expliquer tout ce dont vous n’êtes pas sûr

Si vous avez des questions sur le travail de votre traducteur, demandez-lui de clarifier ses décisions. Il peut y avoir des raisons spécifiques pour lesquelles il a rédigé une section de cette manière ou a jugé nécessaire d’ajouter des informations culturelles spécifiques à la traduction. Tout traducteur professionnel sera prêt á expliquer ses choix et à les justifier si nécessaire.

 

Demandez à un correcteur natif qualifié de l’examiner

Même les meilleurs traducteurs peuvent avoir de mauvais jours ! Ainsi, même si vous avez déjà travaillé avec votre traducteur et que vous êtes sûr de la qualité de son travail, il est conseillé de faire relire la traduction par un locuteur natif qualifié de la langue dans laquelle le texte est traduit. Cela implique souvent que le texte soit relu par un deuxième traducteur, mais si vous pensez que la terminologie appropriée n’a pas été utilisée, vous devriez demander à un expert de votre secteur de lire la traduction.

 

Problèmes de fond auxquels vous devriez être attentif

Analyser les problèmes typiques pouvant survenir lors de la traduction du français vers l’anglais serait trop complexe pour un seul article de blog. Toutefois, si vous relisez des traductions du français vers l’anglais, vous devez être conscient de certains problèmes fondamentaux. Vous devez également être conscient des différences d’utilisation de la ponctuation entre l’anglais et le français. Par exemple, en anglais, il n’y a pas d’espace avant certains signes de ponctuation tels que les points d’interrogation et les points-virgules. L’anglais utilise un point au lieu d’une virgule pour indiquer un point décimal en chiffres, par exemple, 1.5 au lieu de 1,5. Pour exprimer la devise anglaise, les symboles viennent avant le montant, par exemple €500 et non 500 €. En anglais, une virgule sépare tous les trois chiffres, alors que le français utilise un espace. C’est ainsi que 15 000,89 € en français deviennent €15,000.89 en anglais.

Cet article n’est pas destiné à être une liste complète des problèmes liés au contrôle qualité des traductions. Cependant, mais il devrait vous donner une idée plus claire des éléments à prendre en compte.

 

 

DEMANDEZ UNE RÉVISION GRATUITE D’UNE PAGE DE VOTRE SITE INTERNET EN ANGLAIS

 

 

Leave a Reply

15 + = 18

Close Menu